Équipe

L’équipe de l’association est composée par ses deux fondatrices, l’italienne Bianca de Sangro et la française Camille Pignol, diplômées de l’École du Louvre. Lors de leurs études en histoire de l’art, les co-fondatrices ont constaté une sous-représentation des femmes dans le monde de l’art et ont donc décidé de créer ce projet pour remédier à cette situation.
L’équipe est complétée par une équipe permanente en charge des actions de l’association, ainsi que par des bénévoles et journalistes de divers horizons, basé.e.s en Italie et en France, qui, animé.e.s par cette même volonté, rédigent des articles et participent à la production des événements culturels.

Fondatrices

Bianca de Sangro

Présidente, responsable du pôle éditorial, responsable du pôle événementiel

Après une licence en histoire de l’art à l’Université La Sapienza de Rome, je me suis diplômée en Muséologie à l’Ecole du Louvre avec un mémoire sur la muséographie de la Galerie Nationale d’Art Moderne de Rome. L’organisation muséale et la programmation culturelle sont mes domaines d’intérêt et de travail. Sensible au débat sur la condition des femmes dans la société, j’ai cofondé cARacTères dans l’idée d’utiliser ma formation pour apporter ma contribution, aussi infime soit-elle, à une meilleure considération des femmes dans la société.

Camille Pignol

Trésorière, responsable du pôle communication

Diplômée en Droit, Histoire de l’Art et Muséologie à l’Ecole du Louvre, je suis actuellement programmatrice culturelle au Frac Centre-Val de Loire. Après une spécialisation en Arts de l’Islam, plusieurs expériences à l’étranger -notamment un séminaire en muséologie à Montréal et un Master 2 Curating à l’université d’Essex- m’ont poussé à m’intéresser aux représentations des femmes dans l’art et plus largement à la place des femmes dans le monde de la Culture.

Pôle communication

Ada Nardacchione

Vidéo et montage

Je suis née à Rome, ville qui m’a influencée dans le choix de ma formation d’abord en Histoire à La Sapienza de Rome et ensuite en communication historique à l’Université de Rome 3, où je me suis spécialisée dans la création de documentaires.
Actuellement, je collabore à la production de différentes émissions télévisées italiennes telles que “Passato et Presente”, émission d’histoire de la RAI et “Today”, sur la politique étrangère de la chaine TV2000. J’aime mon travail parce qu’il me permet de combiner créativité et rigueur scientifique. C’est ainsi que j’espère transmettre aux autres ma passion pour l’histoire.

Quentin Chappuis

Webmaster

Je suis chimiste de formation mais j’aime toucher à tout. Tout ce qui implique la créativité. La musique prend à ce titre une place essentielle dans ma vie. A travers le projet “The I-Twins” où je chante en duo avec ma sœur jumelle, j’ai à cœur de transmettre ma vision du monde, mon émerveillement, mes colères, ce qui me fait bouger. Étant sensible à la question de la place des femmes dans la société et plus généralement de l’équilibre dans les rapports entre hommes et femmes, c’est avec plaisir que j’apporte ma contribution à ce projet.

Étienne Juffard

Chargé de communication

L’accès à la culture à tous, créateurs comme spectateurs est une valeur qui me tient particulièrement à cœur. Après avoir obtenu un master en histoire de l’art à l’université de Bourgogne et à l’Ecole du Louvre, j’ai travaillé comme chargé de communication pour le réseau de la Réunion des Musées Nationaux – Grand Palais. Mon cursus universitaire et mes différentes expériences professionnelles m’ont naturellement conduit à m’intéresser aux projets proposés par l’association cARacTères, aux confluences de l’histoire de l’art, de l’anthropologie et de la sociologie.

Pôle éditorial

Sabrine Kherrati

Coordonnatrice éditoriale

Après une Licence de littératures de langue française à l’Université de Montréal, j’ai décidé d’intégrer le Master professionnel Métier de l’édition de la Sorbonne-Paris IV. Depuis, j’ai été assistante éditoriale chez Fleuve Éditions et au Centre George Pompidou. J’occupe actuellement un poste d’assistante éditoriale au sein des éditions Christian Bourgois, à Paris. J’ai choisi la profession d’éditrice afin de pouvoir œuvrer dans le même sens que l’association Caractères : promouvoir la place des femmes et des autrices dans le milieu du livre et de la culture.

Lily Berthou

Coordonnatrice éditoriale

J’ai étudié l’Esthétique et l’Histoire de l’art à l’Ecole Supérieure d’Arts et Médias de Caen puis j’ai suivi un cursus en Muséologie et Nouveaux Médias à l’université Sorbonne à Paris. Je m’intéresse particulièrement aux relations d’interdépendances qui existent entre les œuvres d’art numérique et les concepts de la science-fiction (design fiction, prospective design). Je collabore en tant que productrice pour divers festivals d’art numérique et d’art sonore en France et à l’étranger. Mon approche interdisciplinaire de l’art contemporain m’amène à questionner les rapports entre technologie, musique expérimentale et féminisme.

Pôle adhérent.e.s

Lucie Barral

Responsable du pôle adhérent

Lors de ma formation universitaire en sociologie, j’ai abordé les questions de genre et d’égalité des sexes, notamment dans le monde de l’art. Sensibilisée à ces problématiques, j’obtiens en 2016 un master 2 Recherche en Histoire de l’art. Par la suite, j’ai intégré la direction des publics du Centre Pompidou en participant à la conception de projets d’ateliers et de médiation auprès des publics adolescents. J’ai ainsi développé une approche pédagogique de l’art. Ces expériences couplées à mon investissement associatif m’ont amené à intégrer l’équipe de cARacTères.

Pôle événementiel

Camille Fonjallaz

Chargée de programmation

Après ma formation en histoire de l’art et archéologie classique à l’Université de Genève, j’ai intégré le Master de l’Ecole du Louvre en médiation culturelle, puis orienté mon parcours vers la gestion de projets à l’Université Paris X Nanterre. Responsable du pôle logistique et technique d’un festival pendant mon Master, j’ai également travaillé dans la relation avec les publics et la coordination d’événements au Centre Pompidou et au Centquatre-Paris. A travers l’association cARacTères, je souhaite développer des projets engagés pour une cause qui me touche et mettre en avant le travail des femmes dans la société.

Pôle administratif

Noé Robin

Diplômé de Sciences Po. en management culturel et après avoir étudié les sciences de la Culture à Berlin, j’ai occupé diverses fonctions administratives dans des institutions pour me former à la réalité de l’action culturelle en France et à l’étranger.L’étude des systèmes de pouvoirs et leurs conséquences sur les grandes représentations historiques et sociétales ont toujours été au centre de mes préoccupations. Ainsi le projet de cARacTères m’a particulièrement attiré de part sa pertinence et son envie de modifier les codes établis pour rétablir la place des femmes dans les Arts et la Culture.

Journalistes

Anna Péan

Passionnée par les sujets féministes et à l’affût de toutes les créations qui souhaitent donner une visibilité aux femmes, j’ai suivi un parcours littéraire avant de me lancer dans des études de journalisme. Diplômée depuis octobre 2017, j’écris et parle de temps à autres à la radio. Quelques lectures que je vous recommande : L’Origine du Monde de Liv Strömquist, We Should All Be Feminists de Chimamanda Ngozi Adichie et Destruction du père, reconstruction du père de Louise Bourgeois.

Giulia Longo

Suite à une formation en histoire de l’art (Université Sorbonne Paris IV), ainsi qu’en muséologie (Ecole du Louvre), depuis 2017 je suis doctorante contractuelle à l’Université de Strasbourg où je travaille sur la question de la représentation de la syphilis dans les arts visuels de la fin du XVIIe siècle au début du XIXe siècle. Mes recherches portent sur des sujets tels que l’histoire des sciences médicales, l’histoire de la prostitution, l’histoire de la folie et l’histoire de la caricature.

Gilliane Berardini

Formée en histoire de l’art et en muséologie à l’Ecole du Louvre et à l’Université de Saint Andrews (Écosse), je suis actuellement doctorante à l’École du Louvre. Mon sujet de thèse, Les Gould et la France : l’élite américaine et le classicisme français, traite de la réappropriation et de la réinterprétation des styles, une question qui me passionne. Je m’intéresse plus généralement aux arts décoratifs du XVIIe au XXe siècle, à l’architecture, au collectionnisme et à l’histoire du goût.

Anna Chiara d’Aloja

Je suis née à la fin des années 1980 à l’ombre du château des Estensi dans la ville de Ferrare. Après mon baccalauréat, j’ai déménagé à Rome où je me suis inscrite en histoire de l’art à l’Université La Sapienza, une passion qui m’accompagne depuis mon enfance. Après une licence vouée à l’approfondissement de l’art médiéval, je décide de mettre de côté l’art gothique pour me consacrer à l’art contemporain, fascinée par la possibilité d’une confrontation avec des artistes vivant.e.s. Un peu pour rire, je me suis rapprochée du monde des réseaux sociaux dont j’apprécie le potentiel de communication dans le domaine culturel et notamment muséal, et c’est ainsi que je me suis retrouvée à Milan à travailler en tant que responsable des réseaux sociaux des maisons-musées de la mairie, en conquérant la gloire un like après l’autre.

Sara de Carlo

Je suis née dans la magique terre des Pouilles, parmi les “trulli” d’Alberobello. Passionnée des arts depuis toujours, j’ai déménagé à Rome pour me diplômer en histoire de l’art contemporain à l’Université La Sapienza. J’ai aussi travaillé sur des expositions et j’ai eu la chance de connaître et d’assister le photographe Claudio Abate. Actuellement, je travaille au Musée National Romain où la grandeur des collections antiques rencontre l’art d’aujourd’hui avec des expositions d’art contemporain.

Juliette Persilier

J’ai toujours été curieuse de comprendre le monde qui m’entoure. Mes études d’histoire de l’art et d’histoire à l’École du Louvre et à Sciences Po Paris m’ont ouvert les yeux sur la fabrique du monde et de ses images. Je me suis alors passionnée pour l’art du 20ème siècle, et particulièrement l’après Seconde guerre mondiale, période cruciale qui voit naitre le basculement vers une société de consommation et la remise en question des moyens d’expression. Diplômée en 2017, je travaille désormais à la Fondation Hartung-Bergman à Antibes, où j’occupe le poste d’attachée de conservation.

Tancrède Hertzog

Franco-italien, après des études de philosophie et d’histoire de l’art à la Sorbonne et à l’Ecole du Louvre, je me suis consacré à un doctorat en histoire de l’art à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes. Spécialisé dans l’étude de la Renaissance italienne, je m’intéresse à la réception de la culture antique dans les arts, aux stratégies et aux besoins des commanditaires et nourris un intérêt particulier pour le foyer artistique napolitain. Je suis également galeriste en art moderne et contemporain à Paris, me dédiant à la redécouverte d’artistes européens des années 1940 à 1970 tout en soutenant de jeunes peintres et sculpteurs. Je suis aussi critique d’art pour la revue littéraire La Règle du Jeu et le magazine suisse Artpassions. La contribution des femmes au monde de l’art a de tout temps été fondamentale sans recevoir, comme dans bien d’autres domaines, une attention suffisante de la part des chercheurs comme du public : c’est pour participer à leur rendre la visibilité qu’elles méritent que j’ai décidé de collaborer à cARacTères.

Laure Saffroy-Lepesqueur

Diplômée du second cycle de l’Ecole du Louvre en tant que dix-neuvièmiste, après avoir consacré plusieurs mémoires à l’histoire des femmes dans l’histoire de l’art, tels que leurs places à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, leurs représentations sculptées au sein de la capitale ou encore l’histoire des modèles, je suis également créatrice. Diplômée du conservatoire de Rouen, en arts dramatiques, et ayant fréquenté les bancs de l’Ecole des Beaux-Arts de la même ville, je cherche à concilier pratique artistique et histoire de l’art pour valoriser le travail des femmes au sein de cette discipline.

Giancarla Cilmi

Diplômée en 2011 d’un master 2 Parcours « recherche » en Histoire de l’art appliquée aux collections à l’Ecole du Louvre, mon objectif a été de poursuivre mes recherches sur les collections de peintures italiennes en France dans le cadre d’un doctorat. Ma thèse vise à étudier en particulier la collection italienne du musée Jacquemart-André ainsi que les échanges entretenus par les couples avec les marchands italiens de la fin du XIXème et du début du XXème. Dans ce cadre je travaille actuellement, en collaboration avec le musée Jacquemart-André, sur un projet de publication du premier catalogue des peintures italiennes des musées de Paris et de l’Abbaye Royale de Chaalis.